La candidature du Triangle de Gonesse au Village global

Publié le 01/05/2017
Le Val d'Oise prêt à accueillir l'Exposition Universelle

La candidature du Triangle de Gonesse est la réunion pertinente de tous les acteurs institutionnels de ce territoire : le Conseil départemental, la communauté d’agglomération Roissy Pays de France, la ville de Gonesse, l’EPA Plaine de France devenu Grand Paris Aménagement depuis janvier.

Voir l'image en grand

« Rien ne convient mieux, indique Valérie Fesneda, directrice du Grand Paris Est au Département, que ce site au cœur d’un cluster des échanges internationaux, qui va s’accroître de nouvelles activités liées au tourisme d’affaires et aux loisirs. »

Alexandre Maïkovsky, directeur de projet à Grand Paris Aménagement ajoute que « ce secteur est coutumier des grandes manifestations internationales drainant un grand nombre de visiteurs avec notamment le Salon international du Bourget et le Parc International des Expositions de Villepinte. A horizon 2024, le site prévoit également l’accueil du complexe de loisirs et de culture Europacity porté par le groupe Auchan qui apportera sa palette d’aménités.»

Le projet d’exposition universelle intéresse autant l’écosystème économique autant qu’institutionnel. Pour Nicolas Pavil, directeur général adjoint en charge de la stratégie à la CA de Roissy Pays de France, c’est « une formidable opportunité pour mobiliser l’ensemble des acteurs économiques du territoire de Roissy Pays de France autour d’un projet fédérateur, apte à « tirer vers le haut » le développement du territoire et à mettre en lumière ses potentialités remarquables. L’accueil du Village global contribuera de toute évidence à la singularité et au rayonnement du pôle d’excellence que doit devenir le Triangle de Gonesse. »

Le Village global s’y intégrerait aisément puisque l’aménagement n’est pas encore figé. « Ce qui est séduisant c’est la page blanche ; pour dessiner un projet moins il y a de contraintes, plus la créativité a de place », observait Jean-Christophe Fromantin, lors de sa visite à Gonesse. La question de la reconversion du site serait ici résolue avant d’être posée car prise en compte comme une opération à part entière de l’aménagement.

L’argument avancé par Nicolas Pavil - tirer vers le haut - ne concerne pas que l’économie, mais aussi le social. A une question du JDD sur la sélection du site lauréat, Jean-Christophe Fromantin répondait : « Notre ambition est de déplacer le centre de gravité de la métropole. Il s'agit de requalifier totalement un territoire, susceptible d'accueillir 50 millions de visiteurs pendant six mois en 2025. »

Côté surface, pas de souci dans le Triangle de Gonesse. Quant à la requalification, ni le périmètre Disney, ni le Saclay universitaire et scientifique n’en ont autant besoin qu’un territoire où, paradoxalement, le taux d’emploi est plus faible qu’ailleurs en Ile-de-France, notamment pour les femmes. Aucun des 34 sites des JO 2024, si la France les obtient, n’est situé dans le Val d’Oise. Pour le Val d’Oise l’exposition universelle est un besoin et une chance.

commentaires (1)

15 mai 2017 13:03
LOULOU95400

je soutiens la candidature pour l'expo 2025

Ajouter un commentaire
msgDefautDepot

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)